Deux semaines sans fumer !

Cela fait un peu plus de deux semaines que j’ai arrêté de fumer, et franchement jusque là ça va, et je suis plutôt fière de moi !

Après une première semaine plutôt calme, pour mon deuxième week end de non fumeuse (après une semaine d’arrêt donc) je suis partie en week end avec ma soeur voir un ami de la famille dans la Vienne. Deux non fumeurs, beaucoup plus simple de ne pas craquer. On a pas mal bu, du prosecco et du vin rouge le midi, du champagne et du vin rouge le soir encore… Au repas du samedi midi j’ai eu envie de fumer, ce qui ne m’était pas encore arrivé vraiment. Je pense que c’est lié à l’alcool encore. On peut dire que ça a été ma première vraie envie d’une cigarette… J’ai utilisé ma clope électronique. Ce que je me dis lorsque j’ai envie comme ça c’est: « ne te leurre pas, tu as envie d’une cigarette, mais une seule ne te suffira pas. Si tu en reprends une, tu auras rapidement envie d’une autre, puis d’une autre, et au final tu fumeras jusqu’à l’écoeurement ».

SInon après le premier apéro sans fumer la première semaine, j’ai fait pour ma deuxième semaine ma première soirée avec les collègues sans fumer. C’était dans un bar pour un pot de départ, et bien sûr très vite, passés les discours et la remise des cadeaux, il y avait plus de monde dehors devant le bar avec un verre à la main et une clope à la bouche que dedans. Heureusement je peux compter sur mes propres collègues qui sont non fumeurs et avec qui je suis pas mal restée à l’intérieur. Ensuite, j’avais quand même envie d’être dehors, avec les autres (c’est fou que souvent la vraie soirée soit dehors et pas dedans), et alors je suis sortie avec ma clope électronique, 0% de nicotine je le rappelle. Et très honnêtement, ça a bien fait le job et je n’ai pas spécialement eu envie de fumer. Je ne dis pas que je n’y ai pas pensé, mais de manière fugitive, et pour analyser mon comportement. Je sais qu’à ce genre d’évènements j’aurais rapidement fumé clope sur clope donc j’étais heureuse de m’abstenir. Et le lendemain je trouve que ça fait une vraie différence sur son état de fatigue / gueule de bois.

Je relis le livre d’Alen Carr sur sa « méthode facile pour arrêter de fumer » et ça m’aide beaucoup. J’essaie de m’imprégner de sa façon de voir les choses, j’en parlerai dans un prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *